jeudi 23 octobre 2008

Un couple de puits martiens

Souvenez-vous, il y a un peu plus d’un an, la sonde MRO avait repéré un puits de 150m de diamètre à la surface de Mars (voir ici). A l'aide de son instrument HiRES, la sonde américaine nous montre à nouveau ces étranges formations, qui sont des cibles de choix pour les planétologues et les exobiologistes.

Ces derniers puits sont plus petits mais ont la même caractéristique que le premier : ils sont très profonds par rapport à leur largeur. Il est probable qu'ils se forment quand les matériaux de surface s’effondrent par la présence de cavités souterraines. Comme sur Terre, ces puits sont peut être les entrées de galeries qui pourraient s’étendre sur plusieurs kilomètres.

L’idéal serait d’y pouvoir analyser le fond, et d’y effectuer des sondages infrarouges afin de mesurer la différence de température avec la surface. Or, aucune sonde en orbite martienne n’est équipée d’instruments adéquats pour effectuer ces sondages ultra précis, même avec le Soleil quasiment au zénith comme c’est le cas ici.

Contexte

La présence de galeries souterraines intéresse naturellement au plus au point les planétologues et les exobiologistes. Elles pourraient en effet protéger des rayons cosmiques des formes de vie primitive et servir d'abri aux futures missions d'explorations humaines. Enfin, leur étude permettra certainement de lever un bout du voile sur le passé "géologique" de la planète rouge.

Le cliché du haut est centré par 5.7°S et 240.9°E, il a été pris le 4 août dernier à 253 km d’altitude avec une résolution qui atteint 76 cm.

Versions HD

Source HiRISE - MRO

2 Commentaires:

la mélodie du bonheur a dit…

des puits des puits, des entrées dans le monde des petits hommes verts oui !

Fred O Fenua a dit…

lool va savoir !?