vendredi 14 novembre 2008

Vendée Globe 2008 : le calme après la tempête

Le Golfe de Gascogne reste célèbre à sa réputation, surtout pour un mois de novembre ! Les concurrents du Vendée Globe ont affronté au près des vents de 45 nœuds (1) avec rafales à 55 dans une houle de 7 mètres ! La flotte a progressé péniblement avec des vitesses moyennes inférieures à 5 nœuds, et si la majorité des marins en sont sortis indemnes, certains ont connu de graves problèmes : démâtages, collision, problèmes de structures, avaries diverses ; pas de bobos mais beaucoup de dégâts.

Une partie d’entre eux ont pu reprendre la mer après un retour au Sables-d’Olonne, avec plus de 1.000 milles de retard pour certains. Les autres ont du se résoudre à abandonner, dur après des années de préparation.

Le peloton de tête a franchi les Canaries et les marins bénéficient aujourd’hui des premiers alizés. Ils progressent avec des moyennes supérieures à 15 nœuds et les 10 premiers sont actuellement regroupés sur 90 milles. La prochaine « étape » sera le passage de l’équateur et du Pot au Noir (la zone de convergence intertropicale, voir ici). Les conditions météos y sont très instables et si certains en profitent pour creuser l’écart en le négociant avec précision, il est généralement difficile à vivre pour les nerfs !

Source Vendée Globe

(1) 1 nœud = 1 mille à l’heure = 1,852 km/h

2 Commentaires:

Melly a dit…

z'ont du "gober" trop de vent !

Fred O Fenua a dit…

lol disons plutôt que ce sont les bateaux qui ont souffert ;o)