mercredi 19 mars 2008

Des molécules organiques autour d’une exoplanète

Le télescope spatiale Hubble vient de détecter pour la première fois des molécules organiques dans l’atmosphère d’une exoplanète. HD189733b est une « Jupiter chaude », une géante gazeuse qui orbite très proche de son étoile en tournant autour en 2,2 jours, soit plus proche que Mercure du Soleil.

Hubble a détecté la signature du méthane dans l’atmosphère de la planète, grâce à la lumière de l’étoile mère qui traverse l’atmosphère de la planète lors d’un transit. Le méthane est courant sur les planètes du système Solaire, et c’est la première fois qu’on en détecte sur une exoplanète. Les éléments carbonés, tel que le méthane, peuvent jouer un rôle prépondérant dans la chimie pré biotique, dont les réactions sont à l’origine de la vie telle que nous la connaissons. Des traces d’eau ont également été repérées dans l’analyse spectrale réalisée par Hubble.

Cependant, la vie telle qu’on la connaît ne peut exister si proche d’une étoile, la température de l’atmosphère de la planète atteint en effet 900°C !

Néanmoins, même si la vie est très peu probable autour de HD189733b, c’est une étape cruciale dans la recherche d’activité biologique extraterrestre.

Sources ESA /NASA

2 Commentaires:

sabine a dit…

Longtemps que je n'étais pas passée par ta planète!!!
Je viens de terminer la réécriture de mon livre et mon passage sur l'astrophysique... je te tiens au courant, car ce passage, je te le dédie! encore merci pour ta contribution!
sabine

Fred O Fenua a dit…

Hey Sabine, ça m'fait plaisir de te savoir à bord ;o) De rien, ça m'touche même :$ N'hésite jamais !