mercredi 31 octobre 2007

GalaxyZoo

Dans le cadre des recherches d’universités anglaise et américaines sur la répartition par type des galaxies, un nouveau programme vient d’être mis en place pour isoler le genre d’environs 1 million de galaxies.


Ce programme s’inspire de Seti@home ou encore Stardust@Home et consiste à demander aux internautes une participation active pour avancer dans ces recherches.

L’idée est simple : après un petit entraînement, vous pourrez faire la différence entre galaxies elliptiques et spirales, et dans ses dernières entre droite et gauche (sens d’enroulement des bras). Vous ne savez pas ? Pas grave, le bouton « Don’t know » est là !

Galaxie spirale | Galaxie elliptique

Le programme dépasse toutes les espérances, plus de 100.000 internautes y participent déjà ! (Devinez quoi ? Je me suis inscrit :p).

Spirale gauche | Spirale droite

Pourquoi l’ordinateur ne peut pas faire l’affaire ?

« Les programmes informatiques sont très mauvais en reconnaissance des formes, dès que la galaxie est un peu lointaine ou se présente de biais, le risque d’erreur est important, l’œil humain est beaucoup plus performant » souligne Chris Lintott, responsable du programme.

Et la science dans tout ça ?

GalaxyZoo n’est pas un jeu, le but est de mieux comprendre l’Univers. Le tri des galaxies est une étape importante dans cette quête, et les implications sont également importantes en cosmologie. En théorie, la répartition des galaxies spirales devraient être équilibré, hors on constate qu’il y a 8% de plus de galaxie spirales « gauches » que de spirales « droite ».

Vous voulez approfondir vos connaissances en visualisant des quantités astronomiques de galaxies ? Vous avez l’âme d’un astronome mais pas le diplôme ? GalaxyZoo est pour vous !

Le site Galaxyzoo.org

Source Ciel & Espace N° 450 Novembre 2007


4 Commentaires:

sabine a dit…

C'est impressionnant! Très beau aussi! Mais comment se fait-il que les ordinateurs ne soient pas performants en reconnaissance de forme?! C'est étonnant, on pourrait penser le contraire. En tout cas, il faudra que je montre ce site à Bastien. Il est dyslexique et justement les dys ont une vision tridimmensionnelle surdéveloppée. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'une grande partie du personnel de la NASA est dys!
Si ça pouvait lui donner une vocation... qui sait!

FredOFenua a dit…

Je ne sais pas trop. Les programmes de reconnaissances des formes doivent être performants quand les contours sont nets, ce qui est rarement le cas pour des galaxies, c’est peut être pour ça.

Et bien j’espère de tout cœur que ça plaira à Bastien, et qui sait comme tu dis !

Merci Sabine pour tes fréquents commentaires ;o)

sabine a dit…

De rien, c'est moi qui te remercie, j'apprends plein de choses! C'est très didactique.
Par contre, le site, j'y suis allée... c'est très en anglais, quand même! Et mon loulou, en brave dys qu'il est, est nul en anglais! Mais justement, on pourrait faire d'une pierre deux coup, c'est pas de l'anglais trop compliqué.
Bon aller, j'y vais, je vais finir par te saouler!
Mais continue, c'est vraiment passionnant, je ne sais pas comment tu fais pour trouver autant d'infos!

FredOFenua a dit…

Merci Sabine pour ce commentaire !

Ca fait plaisir d’avoir des retours de ce genre, de savoir que mes lecteurs apprécient et apprennent des choses …
Comment je fais ? Je suis passionné de ces environnements depuis des années, j’ai beaucoup lu, je lis beaucoup (Ciel&Espace, Sciences&Avenir, des encyclopédies genre 800 pages en Astronomie & Astrophysique et je commence à tatonner en cosmologie …), et parcours souvent la toile sur les sites concernés, voilà comme je fais !

A bientôt,