jeudi 9 août 2007

GALILEO intègre MEOSAR

La future constellation de satellites de positionnement civil européen GALILEO, développé par l’ESA et la CEE, aura une fonction SAR : Search And Rescue, principe international de recherche et de sauvetage de mobiles maritime, aérien ou terrestre, et intégrera le futur réseau MEOSAR (Medium Earth Orbit Search And Rescue).

Constellation Galiléo

Equipés de transpondeurs permettant de relayer un signal de détresse au sol, ces satellites viendront grossir le rang des systèmes de détresses en orbites basses ou géostationnaires.

La constellation Galiléo sera composée d’une trentaine de satellites en orbite MEO (medium earth orbit) à 23.600 km au dessus de nos têtes et devrait être opérationnel au début de la prochaine décennie.

Ils viendront se positionner entre le système actuel COSPAS-SARSAT, composé de deux couvertures et utilisant des satellites d’observations et météo : LEOSAR en orbite LEO (low earth orbit) à quelques centaines de kilomètre d’altitude et GEOSAR, géostationnaires à 36.000 km.

Le système COSPAS-SARSAT

Développé entre 1978 et 1988, ce système mis en place par la France, le Canada, la Russie et les Etats-Unis sauve environs 1500 vies par an dont 65% dans le domaine maritime, 23% aérien et 12% terrestre.

Ce système est souvent confondu avec le système ARGOS, développé par le CNES, la NOAA et la NASA à la fin des années 70. Initialement mis en place pour la détresse, Argos est essentiellement utilisé aujourd’hui pour l’étude de l’environnement : suivi de bouée météo, suivi de mammifères et d’oiseaux etc.

L’avenir : MEOSAR

Le problème actuellement de COSPAS-SARSAT est le décalage d’orbite LEO – GEO qui ne permet pas de couvrir en temps réel toute la surface de la planète avec une précision métrique.

En orbite MEO, le réseau Galiléo apportera une couverture mondiale continue, une détection quasi immédiate des signaux des balises ainsi qu’un suivi ultra précis de celles-ci en émission, renseignant par exemple précisément le lieu d’un naufrage ou le site d’un crash aérien.



Source


2 Commentaires:

Maheanuu a dit…

j'ai vu un truc de ouf récemment, 4 galaxies qui fusionnent, il parait que c'est 2 généralement, jamais plus , enfin je suis pas un expert des étoiles lol

FredOFenua a dit…

Exact, c’est Spitzer qui a repéré cette exceptionnelle fusion, à une distance de 5 milliards d’années lumières. La galaxie résultante de cette collision sera 10 fois plus grande que la Voie Lactée …