mercredi 6 juin 2007

La vente d’alcool en Polynésie

La vente d’alcool n’est pas autorisée tous les jours en Polynésie. Les dimanches et jours fériés à partir de 10H dans les magasins, tous les jours après 17H dans certaines communes, et les jours d’élections de 00H00 à 20H00 dans les bars (fermés la plupart …) et magasins.
Ces mesures visent à limiter la consommation aux abords des lieux publics, et aussi à limiter la consommation tout court !

Voici le résultat de mon sondage :


Sondage Blog-It Express
La vente d’alcool est interdite certains jours en Polynésie, êtes-vous plutôt :


37.5%Pour
43.75%Contre
18.75%Sans opinion

16 personnes ont répondu

Sondage réalisé avec Blog-It Express


Je vous invite donc à commentez vos choix !

Je suis plutôt contre essentiellement parce que je ne suis pas sûr que ce type d’interdiction engendre une plus faible consommation, et ce n’est pas en s’organisant à compenser les dérives qu’on y arrivera, il faut prendre le problème à la source !


4 Commentaires:

LOLO TAHITI a dit…

J'ai voté contre parce que ça sous entend quand même un peu aussi que les Polynésiens seraient à ce point immatures qu'ils iraient acheter leur(s) bouteille(s) d'alcool en la buvant immédiatement à la sortie du magasin. C'est le gros cliché de la bande de buveurs de bière qui traîne aux abords de la supérette non ? J'y vois un côté méprisant détestable, et, à l'évidence, inefficace et ridicule puisque si tu veux te torcher samedi avec tes potes, tu vas faire le plein jeudi et puis oti ! Mais cette règle signifie que le Polynésien ne saurait pas prévoir, ne saurait pas épargner...

FredOFenua a dit…

En effet, j'suis bien d'accord, j'irais même plus loin en disant que ces mesures "politiques" sont aussi issues d'un certain pouvoir religieux encore en place en Polynésie, pouvoir dont on peu penser qu'il bride plus qu'il n'apporte réellement de solution. C'est tellement plus simple pour eux de considérer les citoyens comme des brebies égarées, ça leur permet de rester influent dans la société.

ticia a dit…

Attention aux remarques sur le "pouvoir religieux" ... Je ne dis pas que la religion n'a pas de prise sur ce genre de décision mais que ce ne sont pas des consignes "officielles"... si le religieux agit c'est parce qu'il est ancré dans les moeurs ... je vois mal l'évêque derrière les législateurs polynésiens ... à prendre avec des pincettes ce genre de sujet. Je ne veux pas faire l'apologie de ma religion , moi catholique presque pratiquante ( je n'ai pas honte de le dire ) mais il ne faut pas systématiser.Enfin , on ne sera jamais du même avis sur cette question de toute façon . Je tenais juste à donner mon avis .

FredOFenua a dit…

Mauruuru Ticia pour ton commentaire, il m’est précieux.
Sujet ô combien délicat, je le sais bien, et ai voulu prendre le maximum de pincette. Raison pour laquelle il est resté longtemps sous mon coude avant que je ne me décide à l’envoyer, avec une certaine, comment dire, appréhension. Je me demande comment une telle mesure peut rester en place dans une société démocratique ? Je ne vois pas 36 origines possibles, voilà tout, et me pose la question du réel bénéfice de son application.